mardi 6 novembre 2012

Petit oiseau du ciel - Joyce Carol Oates



Si vous me suivez depuis quelques temps maintenant, vous devez le savoir, Oates et moi, c'est une histoire d'amour ! Mais une histoire d'amour assez récente finalement, car c'est la blogosphère qui m'a fait découvrir cette auteur et plus précisément Georges avec son challenge Oates. Depuis je lis Oates, Oates pour adultes, Oates pour les plus jeunes, quel que soit le public destiné, j'aime Oates. J'aime sa violence dans l'écriture, ses portraits d'hommes, de femmes, et d'adolescents blessés, ses drames quotidiens (car il y a toujours un drame chez Oates), sa vision de l'Amérique contemporaine. 

Alors quand j'ai appris cette nouvelle sortie (je suis chanceuse, Oates est très prolifique !), j'ai trépigné d'envie !! En revanche, ne lisez pas la quatrième de couverture (ou alors seulement le premier chapitre) car elle donne trop d'importance à une partie du roman qui n'est pas la plus importante. 

Nous sommes à Sparta, petite ville de l'Etat de New-York comme il en existe tant. La jolie et sexy Zoe Kruller est assassinée dans des conditions horribles, retrouvée nue dans son lit, étranglée et la tête fracassée. La jolie Zoe ne chantera plus dans les bals de village ni dans les bars. Pour elle, c'est fini... mais pour ceux qui restent, tout commence. Pour son amant, Eddy Diehl, rapidement soupçonné du meurtre qui verra sa vie s'effondrer lorsque sa femme demande le divorce, la garde des 2 enfants qu'il n'aura même plus le droit de voir. Pour son mari, Delray Kruller, dont elle était séparée et qui sera lui aussi visé par l'enquête. 

Et pour mieux juger de cette descente aux enfers, leurs enfants seront les portes paroles de leur déchéance : Krista, la fille de Diehl et Aaron Kruller, le fils de Zoe et Delray. A l'âge de l'adolescence où l'on reçoit les émotions brutales, Krista et Aaron feront la découverte de la haine, du désir, de la violence, de la drogue et de l'amour. Ce roman m'a terriblement fait penser à Zarbie les yeux verts ainsi qu'à Nulle et Grande Gueule. Le thème père/fille est récurent ainsi que les descriptions de match de basket, la violence comme un exécutoire. Pour la première fois avec Oates, j'avais envie d'une fin particulière... mais c'était oublié l'indépendance de cette auteure et la force de ses personnages... après tout, je ne lisais pas une romance !


Merci à la Librairie Dialogues pour l'envoie !
Et merci à Bladelor pour l'info !

13 commentaires:

leslivresdegeorgesandetmoi a dit…

J'ai très envie de lire ce dernier roman de Oates, ses romans sont toujours un choc et un émerveillement mais pas dans le sens traditionnel du terme car comme tu le dis ce sont rarement des romances !
(Merci pour l'allusion :D)

bladelor a dit…

Bon de mon côté il faudra que je donne une nouvelle chance à cet auteur...

Hajar a dit…

J'ai très très envie de découvrir cette auteur, ses titres m'intriguaient toujours à la librairie et tous les avis que je lis sur la blogo sont encourageants ! Je la lirai certainement en 2013.

Adalana a dit…

Je l'ai noté, of course, mais comme je suis loin d'avoir tout lu d'elle et que j'en ai 2 qui attendent dans ma PAL, j'ai le temps d'attendre la sortie en poche ! ^^

Sandy a dit…

@ Georges : merci à toi de m'avoir fait découvrir l'auteure !

@ Bladelor : Peut-être avec Nulle et Grande Gueule ??

@ Hajar : déjà des bonnes résolutions pour l'année prochaine !?

@ Adalana : moi aussi j'en ai encore qq'uns dans ma PAL !

Julia a dit…

J'ai lu un livre de Oates, celui sur Marylin, et je n'avais pas accroché... Je vais peut-être lui laisser une autre chance ;)
Julia

Mrs Figg a dit…

Bonjour ! je découvre ton blog en cherchant un autre avis que le mien sur ce roman que je viens de finir (je suis également une grande fan de JCO !). Je devine quelle "fin particulière tu attendais", j'avoue que j'étais dans le même état d'esprit que toi (tout en me disant : c'est IMPOSSIBLE, pas avec JCO lol).

Sandy a dit…

@ Julia : ça doit être Blonde que tu as lu, il est dans ma PAL. qu'est-ce que tu n'avais pas aimé en fait ?

@ Mrs Figg : hoo bienvenue à toi, fan d'Oates !!
haaa enfin quelqu'un qui me comprend pour cette fin !! Incroyable d'avoir envie d'une telle fin, alors que clairement, ça ne colle ni avec les personnages, ni avec l'auteure !

Hajar a dit…

Oh oui, si tu savais ! J'ai tout un planning dans ma tête !

Sandy a dit…

@ Hajar : moi aussi en fait, mais j'avoue qu'il s'arrête à Noël... ce qui est assez proche de 2013 en fin de compte ! ^^

Mrs Figg a dit…

En fait, il me semble que JCO fait parfois des fins optimisites (à défaut d'être complètement heureuses - pas son style définitivement lol). Je pense à "Les Vagues", "Confession d'un gang de filles" "Nous étions les Mulvaney" mais j'avoue que je n'en suis pas sûre, ça fait longtemps que je les ai lu ! Par contre, c'est vrai que ça ne collait pas du tout avec les personnages de "Petit oiseau du ciel" ...

Julia a dit…

J'ai trouvé qu'il y avait trop de longueurs, je me suis un peu ennuyée en le lisant... Mais je lui laisserai une autre chance, c'était peut-être juste pas la bonne période pour le lire...

Sandy a dit…

@ Mrs Figg : C'est vrai que ça lui arrive mais vraiment là, ça n'aurait pas collé ! ^^

@ Julia : C'était ton premier Oates ?? Ce n'est pas son chef d'oeuvre pour démarrer mais même s'il est moins percutant que d'autres, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire !