samedi 24 novembre 2012

Les leçons d'une courtisane - Emma Wildes



D'autres l'ont démontré bien avant moi, il faut savoir faire des sacrifices lorsque l'on est sur la quête de la romance. Alors lorsque Syl a souhaité un avis contraire de ce roman, je n'ai pas hésité une seule seconde, je me suis dévouée ! Que ne ferait-on pas pour la science, isn't-it ? Parce que cette romance fait partie de la catégorie de celles qui vous font perdre votre temps ! (heureusement, c'est rapide à lire !)  

Pour vous situer : Brianna est mariée depuis 3 mois avec le duc de Rolthven, Colton, qu'elle a aimé dès le premier regard. Pourtant il s'agit plutôt d'un mariage de raison, le duc étant un être des plus raisonnables, travailleur, calme, réservé... Alors au bout de 3 mois de relations conjugales intéressantes mais sans plus (comprenez, Brianna apprécie mais n'a pas encore grimpé aux rideaux !), la jeune dame déniche un livre interdit, écrite par une courtisane qui donne aux femmes des conseils pour séduire les hommes... hooo le coup du petit manuel de conseils, vous aussi ça vous rappelle des souvenirs ? L'idée a notamment été exploitée par Julia Queen dans How to marry a marquis

Mais là où Julia Queen réussissait à nous offrir un livre rempli d'humour et de personnages à tomber, Emma Wildes s'embourbe dans une histoire banale et avec des personnages sans consistance. Reprenons : Brianna a donc décidé de séduire son mari (particulièrement au lit !) en lui offrant diversités et surprises afin d'éviter qu'il n'éprouve le besoin de prendre une maîtresse... L'intrigue est simple et tient en quelques lignes, exposée par Brianna elle-même à ses amies dès la page 22 :

"Il donne l'impression d'être un homme rigide et plein de dignité, mais ce n'est qu'une apparence. Je pense que Colton craignait de me choquer en révélant sa nature passionnée. De plus il a été élevé dans l'idée qu'il allait devenir duc et qu'il devait tenir son rang. Pendant nos fiançailles, il s'est contenté de me voler quelques chastes baisers, alors qu'il désirait bien d'avantage, je le sais. Il y a certaines choses que les hommes ne peuvent pas cacher avec la mode vestimentaire actuelle." (tellement pratique... ou pas ! Tout dépend du point de vue !)

Au moins l'auteur nous facilite la compréhension ! Dès les premières pages, vous avez donc un portrait psychologique du héros, décrit par sa propre femme ! La suite ? Les scènes d'intimités conjugales où notre jeune héroïne surprendra son mari en lui faisant diverses propositions fort audacieuses alternent avec les retrouvailles avec les amies de Brianna... rien de bien folichon donc ! Ajoutez à cela que Colton est loin de me donner des vapeur... imaginez que face à sa femme portant une robe très décolletée, Monsieur le Duc en a "des gouttes de sueur qui lui perlent au front" !! So glamorous !! Comment ne pas tomber sous son charme !

Mlle Wildes ayant du juger, elle aussi, que tout cela ne "remplissait" pas suffisamment un roman, nous a trouvé une petite histoire d'amour naissant entre Rebecca, l'une des amies intimes de Brianna et Robert, le libertin, autrement dit le frère de Monsieur le Duc, rien de moins... en même temps, Robert, moi je pense immédiatement aux Inconnus et à Jean-Pierre qui ressemble plus à Robert qu'à Redford ! Et puis, Rebecca, je pensais constamment au roman de Daphné du Maurier, pour vous dire à quel point je n'ai pas réussi à adhérer à cette histoire !

Reste le troisième frère du Duc, Damien (si ma mémoire est bonne !) qui restera célibataire même après la dernière page tournée... pas même une jeune petite demoiselle vierge à se mettre sous la dent... pourtant, j'étais persuadée que l'auteur chercher à soutenir l'adage "jamais deux sans trois" !

Pour résumer, nous avons donc deux histoires d'amour pour compenser la platitude de chacune (technique qui ne fonctionne absolument pas bien sur !), des personnages sans intérêt ni matières, des scènes "intimes" sans originalité et une absence totale d'humour, histoire de vous achever !

Mais toujours dans un but de vérité scientifique, cet exemplaire est à la disposition de toute lectrice inconsciente dévouée qui souhaiterait nous en faire une petite étude comparative ! A vot' bon coeur mesdames !! 

5 commentaires:

Syl. a dit…

PARFAIT ! On moins il aura eu le mérite de te faire écrire cet article qui me réjouit.
C'est fou !!! moi aussi je pensais à Rebecca... l'autre... et c'est vachement vrai ce que tu dis... c'est du Robert mais pas du Redford !!!
Le prochain navet, je te le refile.
Bisou

leslivresdegeorgesandetmoi a dit…

C'est toujours délectable un billet négatif, mais je décline ta gentille invitation, je ne suis pas assez inconsciente !

bladelor a dit…

Je crains de ne pas avoir l'esprit assez scientifique pour vouloir conduire cette expérience, donc ma PAL te dit merci ! ;-)

Cess a dit…

Moi j'ai l'esprit scientifique hein, mais il a ses limites...
mais merci de ta proposition :D

Sandy a dit…

@ syl : huhu, me refile pas tout tes navets non plus ! J'ai des romans intéressants à lire tout de même !! ^^

@ Georges : moi ça me soulage après avoir soupiré pendant ma lecture !

@ Bladelor : HOoo, sur ??

@ Cess : Really ?? Je pourrai l'emporter dans mes valises, il ne prendrait pas beaucoup de place !! ^^ Histoire de valider ton tableau de romance ? J'ai pas souvenir d'odeur particulière remarque... ni de fruits ! ^^