mercredi 13 novembre 2013

Et rester vivant - Jean-Philippe Blondel



A 18 ans, l'auteur perd sa mère et son frère aîné dans un accident de voiture. Seul rescapé, son père, lequel décède quatre ans plus tard. A 22 ans, l'auteur n'a plus de famille, plus d'attache.

"Ton père est mort."

Je me demande bien de quel père on parle.
L'information met bien une trentaine de secondes à parvenir à mes neurones.
Et même une fois transmise, elle reste là, inutile. Bouché bée. Les bras ballants.

Mon père est mort. Ah. C'est ballot."

Alors que plus rien ne semble le toucher, alors qu'il est soudain "riche" de l'héritage familiale, le narrateur n'a pas plus qu'une envie : partir à Morro Bay, rocher perdu de la Californie évoqué par Lloyd Cole dans sa chanson Rich, qui obsède le narrateur. Et c'est en compagnie de son ex-copine, Laure, et de son meilleur ami, Samuel, qu'il veut faire ce voyage. Un road-movie à-travers l'Amérique pour retrouver les couleurs, ressentir à nouveau les émotions et faire face aux souvenirs. Une mise à nu pour un nouveau départ. 

Après 06h41 du même auteur, j'avais très envie de retrouver cette plume qui m'avait tant séduite. Et j'ai choisi ce roman très personnel, relatant une période de la jeunesse de l'auteur. Loin du pathos, Jean-Philippe Blondel décortique les émotions qui le traversent alors et on a même parfois l'impression qu'il ne ressent plus rien. Je n'ai pas de coup de coeur à proprement parlé avec cet auteur, je ne suis pas d'un enthousiasme débridé en refermant l'un de ses livres, mais à chaque fois, je passe un excellent moment avec son style si particulier. C'est une écriture qui me séduit, qui m'envoute même et je vais donc continuer à découvrir cet auteur.

6 commentaires:

bladelor a dit…

Je suis contente que tu aies envie de poursuivre la découverte !

Sandy a dit…

J'ai reçu Accès direct à la plage suite à tes conseils !

Syl. a dit…

"Accès direct" est bien. Je voudrais lire "06h41", mais pas trop ce titre proposé.

Sandy a dit…

@ syl : ha pourquoi pas celui-ci ? c'est pas vraiment triste en fait, l'auteur évite le patho, c'est très réfléchi et bien écrit comme texte

leslivresdegeorgesandetmoi a dit…

Pour l'instant c'est mon préféré de Blondel !

Sandy a dit…

@ Georges : J'ai vraiment bien aimer les 2 pour le moment. Je me suis procurée Accès direct à la plage, on verra... ;o)