lundi 18 mars 2013

Je vous emmène - Joyce Carol Oates



Dans ce roman, la jeune fille qui se fait appeler Anellia démarre des études de philosophie au campus Syracuse. Dernière née d'une famille composée exclusivement de garçons, Anellia a vécu une enfance où elle fut régulièrement rejetée. D'un naturel solitaire, elle voue soudainement une passion pour la sororité Kappa Gamma Pi, l'une des plus anciennes du campus. Elle conçoit comme un défi d'y être acceptée, elle qui n'est pas populaire. A sa plus grande fierté, elle sera effectivement intégrée chez les Kappa Gamma Pi, elle sera une soeur elle aussi. Mais loin des journées d'accueil où la grande maison brillait dans la lumière et où les soeurs servaient du thé dans de jolies tasses en porcelaine, la vie quotidienne dans la maison n'est pas aussi facile. Intégrée officiellement, Anellia n'est pas considérée comme l'une des leurs. 

Lorsqu'elle quitte enfin la sororité, elle rencontre Vernor Matheus, un étudiant noir en philosophie. Lui vouant une passion sans borne, prête à tout pour être acceptée par lui, Anellia ne se préoccupe pas des remarques que suscite ce couple entre un homme noir et une femme blanche. Brisant les tabous, elle se donne à cet homme corps et âme.

Je ne vous raconterais pas la troisième partie car se serait spoiler sur un élément important du livre, mais sachez que c'est celle que j'ai le moins aimé. Je n'en ai pas vraiment senti l'utilité, ni l'intérêt... et être déçue par la dernière partie d'un roman, c'est un peu comme un dessert raté à la fin d'un bon repas ! A part cette dernière partie et la fin que j'ai trouvé en deçà de ce que sait faire Oates, j'avoue avoir aimé le reste du roman. 

J'ai notamment beaucoup apprécié la première partie et en apprendre plus sur ces fraternités qui peuplent les universités américaines (système que j'aurais détesté !) Notamment, j'ignorais que les membre devaient payer un prix financier pour en faire partie et que bien sur, ce prix augmentait en fonction de la réputation de la sororité. De même, j'ai aimé sa relation avec Vernor Matheus, j'ai aimé sa passion et la façon dont Oates présente la narratrice comme prête à tout pour l'amour de cet homme, presque névrosée par cette relation. Le problème est donc pour moi cette dernière partie. J'aime quand les romans d'Oates vont crescendo, souvent dans la folie des personnages jusqu'à une explosions finale, quelle qu'elle soit. Et ici, malheureusement, j'ai trouvé que le soufflet retombait mollement. Une lecture en demi teinte donc, qui s'avérait pourtant prometteuse. 

9 commentaires:

Adalana a dit…

Je suis intriguée par ce que tu dis de la fin, je vais être obligée de le lire pour voir si je pense la même chose !

Julia a dit…

J'adore la comparaison entre le dessert et la 3e partie ! J'adhère totalement... Si je suis déçue par l'un des deux, ça gâche l'ensemble !
Il faut vraiment que je me décide à lire l'un des titres de Oates...

Syl. a dit…

Moi aussi je suis intriguée, mais je ne vais pas le lire comme Adalana.

Lily a dit…

Tu vas finir par avoir lu tout les Joyce Carol Oates ^^
Si tu devais en conseiller un, ce serait lequel ? :)

leslivresdegeorgesandetmoi a dit…

Moi aussi j'avais préféré la première partie pour les mêmes raisons, ce n'est en effet pas le roman que je préfère de Oates mais ça reste du Oates donc c'est bien quand même !

Syl. a dit…

Tu es taguée !!!

Rose a dit…

Je n'ai rien lu de cette auteure et je me demande bien par quel livre commencer si un jour je m'y mets !

Carine Kikine a dit…

Il faudra que je me décide à lire cette auteure. Je l'ai dans ma PAL pourtant et je n'ai encore jamais essayé.

Sandy a dit…

@ Adalana : haha !! tu me diras ce que tu en penses alors !

@ Julia : Et oui, autant je pardonne à un roman de démarrer bof pour finir en ouf ! Autant l'inverse me déçoit bcp !

@ Syl : tu as déjà lu Oates ?

@ Lily : HOulaa, je suis loin de tous les avoir lus, faut dire qu'elle en sort régulièrement !
Pour commencer je dirais Delicieuses pourritures ou Zarbie les yeux vert ou Nulle et Grande Gueule...

@ Georges : Ba j'ai fini par m'ennuyer sur la dernière partie alors ça me dérange vraiment pour un Oates...

@ Rose : Comme je disais à Lily : Delicieuses pourritures ou Zarbie les yeux vert ou Nulle et Grande Gueule ! ;o)

@Kikine : Quel titre as-tu dans ta pal ??