lundi 9 juillet 2012

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil - Haruki Murakami



Depuis que je suis tombée raide dingue amoureuse de 1Q84 (je sais, j'ai le tome 2 dans ma PAL et le tome 3 est sorti depuis belle lurette mais je crois que j'ai envie de faire durer le plaisir ! Un peu comme quand je mets des heures à ouvrir mes cadeaux à Noël !) j'avais très envie de lire d'autres romans de l'auteur. Je me suis dirigée vers celui-ci parce que le titre me semblait poétique et qu'il semblait assez nostalgique. 

Il s'agit du récit d'Hajime, un homme relativement heureux, marié, deux petites filles adorables, ayant réussit sa vie professionnelle en faisant un travail qui lui plaît, avec un bel appartement, une belle maison secondaire et une voiture de luxe. Pourtant, il ne semble pas réellement heureux. Juste conscient d'avoir atteint certains objectifs, de s'être conformé aux attentes de la société. 

Alors, lorsque Shimamoto-san ressurgit dans sa vie, c'est tout son monde qui bascule. Son amour de jeunesse qu'il n'a jamais pu oublier va lui faire prendre conscience à quel point sa vie est vide, à quel point il manque du principal et que le reste est sans importance. Mais Shimamoto-san semble insaisissable, elle apparaît et disparaît de son univers sans qu'il n'en connaisse jamais la raison.

Et de mon coté, je ressors assez mitigée de cette lecture. D'un coté, je suis séduite par la nostalgie qui se dégage des mots de Murakami. J'aime cette idée d'un homme a qui tout réussit et à qui il manque pourtant le principal. J'aime cet ultimatum qui s'impose à lui, j'aime son coté très humain et imparfait, son hésitation, son indécision... En revanche, je suis plus sceptique sur le rôle de Shimamoto-san, sur le mystère qui l'entoure et qui demeure. En bref, ma curiosité n'est pas assouvie !! Et puis, tellement séduite par 1Q84, je pense que j'en attendais un émerveillement identique ! Je me rassure... il me reste beaucoup de livres de l'auteur à découvrir et notamment le célèbre Kafka sur le rivage !


7 commentaires:

Adalana a dit…

Il ne m'a pas marquée celui-là, même après avoir lu ton billet je ne me rappelle pas de l'histoire :-/

Mais tu devrais mieux aimer Kafka sur le rivage ou encore Chroniques de l'oiseau à ressort, La ballade de l'impossible, La course au mouton sauvage...

Syl. a dit…

J'ai un livre de l'auteur. Je verrai cet hiver... Mais en ce moment, je prends du court et léger !

Karine:) a dit…

J'avais bien aimé mais j'ai quand même nettement préféré Kafka sur le rivage!

Kikine a dit…

Les livres que j'ai préféré de Murakami (Haruki et non pas Ryu qui fait dans un tout autre style, hien?) ce sont les premiers que j'ai lu : "La course au mouton sauvage!, "La fin de temps", "La ballade de l'impossible". Probablement parce que c'était la découverte. Des histoires loufoques, oniriques avec énormément de poésie. Je suis plus réticente maintenant à lire ses nouveaux livres car je suis généralement déçue. Comme avec celui-ci ...

Cess a dit…

Moi je n'ai lu que Kafka et si j'avais trouvé l'écriture très belle et très poétique, l'histoire était quand même très très spéciale...
Celui là me tentais bien mais si tu es mitigée, plus tellement...

Sandy a dit…

Adalana : je pense qu'il ne me marquera pas non plus ! Et j'ai effctivement noté Kafka et repéré Les chroniques qui sont rééditées dans une édition superbe mais très cher !! ;o))

@ Syl : c'est lequel que tu as ??

@ Karine : décidèment ! va falloir que je me penche sur ce Kafka !

@ Kikine : Ha oui, Ryu c'est autre chose !! As-tu tenté sa dernière série 1Q84 ?? C'est comme ça que j'ai découvert l'auteur et je suis tombée amoureuse de ce livre (le 1er, je n'ai pas encore lu les 2 autres !)

@ Cess : Si tu veux lire un autre roman de l'auteur, craque sur 1Q84 !!!!

bladelor a dit…

Comme je te l'avais dit, cette lecture ne m'a laissé aucun souvenir, je crois que ce genre de roman ce n'est pas pour moi.